Nightstar II
Réponses à vos questions

Q : Peut-on augmenter la lumière en remplaçant la DEL (LED) par une ampoule incandescente.
Q : L’ajout de plusieurs DEL (LED) pourrait-il augmenter la luminosité ?
Q : Un condensateur d’une plus grande capacité pourrait-il augmenter la durée d’éclairage utile de la lampe ?
Q Des piles pourrait-elles être inclues pour augmenter la durée et la force de l’éclairage ?
Q: Peut-on faire une plus grande ou une plus petite NightStar ?
Q: Pourquoi avoir utilisé du plastique pour le corps de la lampe ?
Q: Comment fonctionne l’interrupteur ?
Q: Un pacemaker est-il sensible au champs magnétique entourant la lampe de poche NightStar?
Q: Pourquoi ne pas équiper la lampe d’une focale ?
Q: La lumière de la NightStar peut-elle traverser la fumée ?

Information sur les composants

 


Q : Peut-on augmenter la lumière en remplaçant la DEL (LED) par une ampoule incandescente (l’ampoule standard des lampes de poches classiques)

R : Une ampoule incandescente est particulièrement inefficace et nécessite environ 10 fois plus d’énergie qu’une DEL (LED). Le condensateur de la NightStar II ne peut alimenter une ampoule à filament que pendant quelques secondes. Par comparaison l’énergie d’une pile suffit à alimenter cet ampoule pendant plusieurs heures. Mais quand une pile est vide elle doit-être jetée ou rechargée (si elle est rechargeable), ce qui soit pollue la terre soit, dans le cas des rechargeables, nécessite un chargeur et de l’électricité.
En plus de son manque d’efficacité une ampoule classique à une durée de vie d’environ 500 heures et est particulièrement fragile. La plupart du temps l’ampoule (ou son filament) cassera avant d’avoir atteint sa durée de vie maximale.
C’est donc à la fois pour son rendement énergétique et sa résistance de 50 000 heures qu’une DEL (LED) à été choisi pour la lampe de poche NightStar II.

 


Q : L’ajout de plusieurs DEL (LED) pourrait-il augmenter la luminosité ?

R : Le condensateur de la NightStar II peut alimenter plus d’une DEL (LED) et, avec chaque LED ajoutée, la lumière produite augmenterait. Mais la consommation d’électricité augmenterait. En conséquence la durée de la lumière produite par un condensateur à pleine charge diminurait aussi et nécessiterait de plus fréquent rechargement en secouant la lampe. Ajouter des LED augmenterait aussi le coût de la lampe. L’usage d’une seule LED à été décidé pour maximiser le temps d’utilisation entre les recharges et réduire les coûts de production, donc le prix de vente.


Q : Un condensateur d’une plus grande capacité pourrait-il augmenter la durée d’éclairage utile de la lampe ?

R : Nous avons étudié plusieurs condensateur durant le développement de la NightStar II. Actuellement nous utilisons un condensateur d’une capacité de 1 Farad, 5,5 volts. Un condensateur d’une capacité 3 fois plus importante est aussi disponible (3,3 Farad, 5,5 volts) mais il nécessite 3 fois plus de temps pour être chargé. De plus il est plus large donc la lampe serait plus large elle aussi. Nous avons pensé qu’il était plus intéressant pour nos client d’avoir 20mn de lumière avec 30 secondes d’action plutôt que tripler ce temps mais d’avoir à secouer la lampe pendant 1mn30s

 


Q Des piles pourrait-elles être inclues pour augmenter la durée et la force de l’éclairage ?

R : Une pile pourrait alimenter la LED de la NightStar II pendant plusieurs heures (la même luminosité que celle produite quand le condensateur et pleinement chargé). Par ailleurs le système magnétique pourrait charger une pile comme il charge le condensateur. Ceci dit l’énergie stockée dans une pile est bien plus grande que celle stockée dans le condensateur. En conséquence il faudrait des milliers de mouvements pour recharger une pile avec ce système. Et la vie d’une pile rechargeable est limitée donc, un jour ou l’autre, il faudrait la changer. De plus les piles ne fonctionnent pas bien (voir pas du tout) dans le froid alors que les condensateurs n’ont pas ce type de problème (vous pouvez essayer, mettez votre NightStar au congélateur pour quelques heures, sortez la…elle marche !….heu..n’essayez pas avec votre lampe de poche habituelle vous risqueriez de l’endommager).

Un des avantages de la NightStar II est qu’elle ne nécessitera JAMAIS le remplacement de parties ou une réparation. Les composants utilisés et leur intégration dans la NightStar II donnent un produit d’une grande fiabilité, capable de vous éclairer dans les conditions les plus extrêmes


Q: Peut-on faire une plus grande ou une plus petite NightStar ?

R: Le système qui alimente la NightStar II peut-être agrandi ou réduit. Nous avons réalisé un prototype 35% plus petit que la NightStar. Il nécessite 60 à 90 secondes de mouvements pour la recharge et produit de la lumière " efficace " pendant environ 5 minutes. Nous envisageons de produire ce modèle dans le futur.

 


Q: Pourquoi avoir utiliser du plastique pour le corps de la lampe ?

R: La meilleure raison c’est qu’un corps en métal n’aurait pas permit à l’aimant de se déplacer correctement et donc de produire du courant. Le corps en plastique à aussi d’autres avantages par rapport au métal. Le plastique ne rouille ni ne s’oxyde. Il est plus léger que l’aluminium à résistance égale. Tout aussi important, un corps en métal porté à basse température colle aux doigts et brule la peau…pas le plastique (heureusement pour nous quand nous testons la NightStar par –40) !

Par ailleurs la fabrication en plastique est meilleure marché, ce qui permet de vendre la lampe à un prix raisonnable.

Le plastique utilisé pour la NightStar est un mélange de polycarbonate et d’ABS (la version transparente de la NightStar n’utilise elle que le polycarbonate car l’alliage n’existe pas en transparent).

L’alliage polycarbonate/ABS a été choisi pour deux raisons : Il est résistant aux chocs même à très basse température et il n’est affecté ni par l’eau salé, ni par l’alcool, le methanol, les acides doux ou les nettoyants à base d’ammoniac.

 


Q: Comment fonctionne l’interrupteur ?

R: Un petit aimant est présent dans le bouton interrupteur. Quand vous poussez l’interrupteur cet aimant glisse et active un petit interrupteur sur le circuit intégré à l’intérieur de la lampe. C’est lui qui décide de libérer ou pas l’électricité emmagasinée dans le condensateur. Ce système présente plusieurs avantages par rapport aux interrupeurs que l’on trouve d’habitude sur les lampes de poche.

L’avantage le plus évident concerne la fiabilité. L’interrupeur extérieur, en plastique, ne peut rouiller ou mal fonctionner. L’interrupeur intérieur pour sa part est garantie pour plus d’un million de cycles de fonctionnement. En comparaison un interrupeur mécanique à des composants qui rouillent ou un ressort qui fatigue rapidement. Un autre avantage de ce système c’est qu’il ne nécessite pas de joint d’étanchéité puisque l’aimant active l’interrupeur intérieur au travers du corps en plastique de la lampe !

Pour finir, comme le circuit électrique n’est pas à l’air libre (comme il l’est avec un interrupteur normal) il n’y a aucun risque qu’il soit à l’origine d’une inflammation de gaz présent dans l'atmosphère.

 


Q: Un pacemaker (stimulateur cardiaque) est il sensible au champs magnétique entourant la lampe de poche NightStar?

R: Oui, la NightStar peut géner le fonctionnement normal d’un pacemaker. En effet un pacemaker fonctionne de la façon suivante :
Si les battements de cœur d’une personne descendent sous une valeur définie à l’avance (par exemple 85 battements/minute) la sonde qui contrôle les battements du cœur va activer le pacemaker. Un pacemaker n’envoi pas de signal électrique au cœur de son porteur si ce cœur ne descend pas sous la valeur définie.
Pour tester le bon fonctionnement des pacemakers un interrupeur est présent dans le pacemaker. Cet interrupteur est activé par un aimant placé sur la poitrine. Cet aimant à pour fonction de fermer l’interrupteur ce qui désactive la sonde. La désactivation de la sonde à pour effet de déclancher l’envoi par le pacemaker du signal électrique à la valeur prévue vers le cœur du patient.

Les pacemaker sont habituellement testés une ou deux fois par an dans des hopitaux équipés spécialement pour cela. Si le Pacemaker envoi un signal électrique au cœur à un rythme de 85 battements par minute alors que le cœur bat déjà à un rythme plus grand on risque de déclanche une arythmie cardiaque. Ce risque est extremement rare, moins de 1% des porteurs de Pacemaker et la plupart de ces 1% sont allités.

Un champs magnétique d’une puissance de 90 gauss porté à moins de 40cm d’un Pacemaker est suceptible de refermer l’interrupteur. L’aimant de la la NightStar à un champs supérieur à 5300 gauss. Par conséquent une personne équipée d’un Pacemaker doit éviter de tenir une NightStar à moins de 5cm de sa poitrine. Au dela de 5cm le champs magnétique descend à environ 30 gauss.

C’est la raison pour laquelle une mise en garde est imprimée sur la boite et dans la notice de notre produit. (Ces informations ont été obtenues par téléphone auprès de l’un des plus grand fabricant de Pacemaker des Etats-Unis).

 


Q: Pourquoi ne pas équiper la lampe d’une focale ?

A: Nous envisageons la possibilité de l’intégrer dans un futur modèle. Cela n’a pas été fait jusqu’à présent car nous voulions réduire la complexité et les coûts de production.


Q: La lumière de la NightStar peut-elle traverser la fumée ?

Les expériences conduites dans la " chambre à fumée à visibilité zéro " du centre d’entrainement et de tests des pompiers à Loveland dans le Colorado, ont démontrés que la lumière bleue de la NightStar, si elle n’est pas utilisable comme source de forte lumière, est relativement efficace comme signal lumineux d’urgence et peut être vue au travers de la fumée sur une distance de plus de 20 pieds. Par comparaison les lampes de forte puissance utilisées habituellement par les pompiers peuvent pénetrer la fumée sur une distance de quelques pieds mais renvoi un tel hallo lumineux du fait des particules en suspension dans la fumée que cela aveugle l’utilisateur.
La lumière de la NightLight elle éclaire environ 3 à 4 pieds devant l’utilisateur mais à l’avantage de ne pas provoquer le phénomène d’aveuglement du à la réverbération sur les particules.

(Tous les tests ont été rendu possible grâce à l’excellent support du département incendie de Loveland. La fumée dans la chambre à été produite en brulant du foin et d'autres matériaux

 


Information sur les composants

  • La NightStar utilise deux diodes zener 5.6-volt qui protègent à la fois la LED et le condensateur d’un survoltage. Grâce à cela les composants peuvent atteindre la durée de vie prévue par leur constructeur.

  • Un pont rectificateur est utilisé pour transformer l’énergie électrique produite par le passage de l’aimant dans le bobinage qui passe ainsi d’un courant alternatif à un courant continu. Cette énergie est ensuite stockée dans le condensateur.

  • Le condensateur à une capacité d’ 1-farad et peut stocker un maximum de 12 joules (par comparaison une pile d’1,5 volt peut stocker environ 5500 joules). Il perd 8 mili-joules par heure. Le Condensateur utilisé dans la NightStar a deux avantages majeurs sur les piles. Il peut être chargé et déchargé plus d’un million de fois et il fonctionne parfaitement dans les températures extrêmes. Le condensateur est un bon choix car la LED est particulièrement efficace.
  • La LED utilisée dans la NightStar à une efficacité de 70 à 80%, à comparer avec l’efficacité d’une ampoule à incandescence qui est de 5 à 10%. Par conséquent 70% de l’électricité fournit à la diode par le condensateur est transformé en lumière. La LED n’uilise qu’un courant de 20 mili-ampères et est donnée pour un fonctionnement de 50 000 heures. Elle peut être alimenté avec une puissance de 6 volts maximum mais cela pourrait l’endommager et réduire sa durée de vie. L’énergie électrique fournie par le condensateur résulte de l’émission de photons bleu à haute énergie centrés sur aproximativement 400 nano-mètres. Ces photons haute énergie heurtent un produit phosphorescent dans la diode. C’est cela qui produit une émission de lumière entre 400 et 7000 nano-mètres. La lumière maximum produite est d’environ 10 lumens.
  • L’aimant utilisé dans la NightStar à un champs interne de plus de 30 millions de gauss et un champs de surface de plus de 5300 gauss.

Fermer

© 2002-2003 Lampesdepoche.com